Contact
Galerie Photos
Actualités
Vidéos

Les différentes espèces d’abeilles en Europe


Au sein d’une même race, il peut y avoir différents types d'espèces d’abeilles provenant de croisements dus à des mutations génétiques naturelles (hasard) ou artificielles (provoquées par l’homme). À cause de ces mutations génétiques, on ne peut plus réellement utiliser le terme "race pure". 

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE

L’abeille qui vient de loin, voire très loin, semble toujours être la meilleure. Pourtant, les importations d’abeilles sont parfois à l’origine de l’introduction de maladies, virus ou autres parasites. Argument de plus pour adopter l’abeille locale et travailler sur la sélection.

En Europe, 5 espèces d'abeilles d’élevage sont plus fréquemment présentes :

  • L’abeille noire  : Apis Mellifera Mellifera, Europe de l’ouest (France) 
  • L’abeille italienne : Apis Mellifera Ligustica
  • L’abeille autrichienne : Apis Mellifera Carniolienne
  • L’abeille russe, caucase : Apis Mellifera Caucasienne
  • L’abeille hybride : Apis Mellifera Buckfast


LA MELLIFERA

Elle est plus couramment connue chez les apiculteurs, sous le nom d’abeille noire, en référence à sa couleur. C’est la plus stable dans le temps. Une race peu essaimeuse et rustique. Sa langue courte ne l’empêche pas de butiner dans les corolles des plus profondes, comme l’acacia. 

L’abeille noire excelle dans sa capacité à stocker le pollen et le miel. Néanmoins, à la sortie de l’hiver, l’abeille noire prend plus de temps que les autres espèces pour se développer. 


LA LIGUSTICA

Une abeille douce et essaimeuse, connue sous le nom de l’italienne, en référence à son origine. Elle est très répandue dans le monde. Son grand potentiel de ponte a fait d’elle une abeille très prisée dans les opérations d’hybridation. Elle a une grande capacité d’adaptation, néanmoins, audelà de la méditerranée, elle a du mal à passer la période hivernale. 


LA CARNIOLIENNE

Originaire du sud de l’Autriche, l’abeille Carniolienne est également appelée carniole. Elle est très présente du côté des Alpes et de la Mer noire et plus particulièrement dans les zones urbaines. Une abeille grise, douce, souvent utilisée en croisement avec l’italienne. Son comportement diffère selon les croisements. Elle convient aux productions de miellat, comme le sapin. 


LA CAUCASIENNE   

Une abeille grise, douce et très poilue. Elle provient du Caucase d’où son nom d’abeille Caucasienne. Elle est réputée pour avoir la langue la plus longue et pour sa grande capacité à "propoliser". Elle a été très prisée dans les années 70-80, surtout pour sa douceur et sa tenue de cadre. C’est une abeille qui produit du bon miel, en butinant les fleurs profondes (acacia, luzerne).


LA BUCKFAST

L’abeille Buckfast est une abeille hybride, créée par Frère Adam, moine Bénédictin de l’Abbaye de Buckfast en Angleterre, à partir de croisements de plusieurs races, afin de remédier à la détérioration de son cheptel suite à une épidémie d’acariose. Elle est douce, prolifique, et résiste bien aux maladies. Cette abeille est peu essaimeuse. 

Frère Adam, décédé en 1996, est encore considéré aujourd’hui comme le meilleur généticien de l’abeille. Il a effectué de nombreux voyages en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient, à la recherche de races pures et intéressantes. 

Frère Adam a rapporté de ses voyages des variétés d'abeilles pour les croiser avec les abeilles de son cheptel. Dans la plupart des cas, les nouvelles qualités souhaitées ont été transmises à la nouvelle génération, et la nouvelle combinaison a ensuite été stabilisée grâce à d'autres travaux de sélection. Chaque croisement avec une nouvelle souche a pris environ 10 ans avant que les gènes désirés aient été fixés dans la souche. Y consacrant toute sa vie, Frère Adam a réussi à développer une abeille vigoureuse, saine et féconde qu'il a dénommée "l’abeille Buckfast".