Contact
Galerie Photos
Actualités
Vidéos

Les bienfaits des produits de la ruche sur la santé humaine


Nous parlons ici de l'apithérapie en tant que médecine naturelle complémentaire, permettant d’aider à soigner en médecine humaine et vétérinaire, en utilisant les produits de la ruche secrétés (cire, gelée royale, venin) et transformés (miel, pollen, propolis).

Bien qu’utilisée depuis l’antiquité et présente aujourd’hui en Asie, en Amérique du Sud et en en Europe de l’Est, l’apithérapie reste, en Europe occidentale, encore considérée par bon nombre d’institutions académiques comme une pratique ancestrale, traditionnelle, relevant de la "pratique de grand-mère". Cependant, chacun devrait considérer cette phrase d’Hippocrate, père de la médecine moderne, qui disait "il ne faut pas avoir peur d’emprunter au peuple ce qui peut être utile à l’art de guérir". 

D’un point de vue scientifique, l’apithérapie est une discipline que nous pourrions qualifier de jeune. Ignorée lors des formidables progrès de la médecine moderne durant le XXème siècle, elle n’est réellement considérée  par le monde scientifique que depuis deux décennies, avec l’avènement des techniques d’analyses modernes et le progrès des connaissances en biologie.

Malgré ce regain d’intérêt, pour que les produits de la ruche soient unanimement reconnus comme bénéfiques pour la santé, il nous faut suivre une rigueur de démonstration scientifique identique à celle de la pharmaceutique. 

Pour pouvoir utiliser correctement et à bon escient ces produits, il nous faut tout d’abord démontrer leur totale innocuité, leur efficacité dans une indication bien définie et leur répétabilité dans leurs effets bénéfiques. 

Garantir ces trois conditions à partir d’un produit naturel, par définition variable en opposition à une synthèse chimique pharmaceutique, oblige : 

  • à agir avec une très grande rigueur dans l’identification et la caractérisation des produits à utiliser,

  • à maitriser leur sécurité alimentaire,

  • à assurer une teneur en principes actifs connus, suffisante pour exercer l’effet bénéfique souhaité. 

Il reste encore beaucoup de travail de recherche à effectuer pour démontrer, selon les normes de la science médicale moderne, le bien fondé des multiples potentiels "santé" des produits de la ruche. Cela implique la mise en place de critères qualité, à chacune des étapes, conduisant de la production, à la mise sur le marché des produits.

L’enjeu est d’autant plus grand qu’à l’heure où la médecine allopathique moderne commence à montrer des signes d’inefficacité - comme la résistance aux antibiotiques considérée par l’OMS comme le nouveau fléau du 21ème siècle - les produits de la ruche eux ne créent pas de résistance. 

Nous considérons qu’il existe beaucoup de cas où les produits de la ruche peuvent venir compléter la médecine moderne pour une meilleure efficacité et une meilleure qualité de vie des patients. Il n’est plus l’heure de faire preuve d’ignorance ou de ne faire allégeance qu’aux produits issus de l’industrie pharmaceutique alors que le seul objectif de la médecine doit être de trouver le remède qui réussit à soigner le patient, si possible en associant la médecine conventionnelle moderne à des thérapeutiques naturelles, dans la mesure où elles ont prouvé leur innocuité et leur efficacité. 

En ce sens l’apithérapie doit constituer un magnifique espoir pour la médecine et pour les patients.